Dans mon corbillon...

lundi 29 décembre 2008

Bon, les enfants, ce blog est censé être mon Bisounoursland à moi. Je ne donnerai donc pas de nouvelles, ma vie n'est pas exactement marrante depuis quelques mois.

Mais je vais essayer de revenir, ne serait-ce que pour parler lectures et enfants.

D'ailleurs, les voilà:

voeux_2008

Posté par dojam à 21:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


jeudi 11 septembre 2008

Veni, vidi, risi

L'autre jour je débarqe chez une amie en congé mater pour une sortie de filles. A deux, le coiffeur c'est mieux, si on poiraute, on peut papoter. Et après une pizza achetée dans la rue, dire qu'on achetait déjà ces pizzas y'a vingt ans, ça me déprime. le_glay

Fin bref, je ne voulais pas parler de pizza, mais de lecture. Car ma copine lisait l'histoire romaine de Le Glay, université du temps libre aidant. Et comme nous sommes relativement synchrones, je viens d'achever celle de Jerphagnon. Je ne compte ab-so-lu-ment pas me taper le Le Glay pour faire un comparatif, d'autant que je suis enchantée de mon bouquin à moi.

Et pourquoi la romaine chez une médiéviste à peine latiniste? Parce que des copains, me vantaient les mérites  de leurs séries fétiches (oui je vis au fond d'un terrier, heureusement qu'il y a les amis pour me sortir un peu). Dont Rome.

On nous prête la saison 1, en anglais non sous titré, visionné sur le portable de Grand Chéri, le son super bas (on ignore encore pourquoi?). Nous avons passé cet été des soirées allongés sur le lit et le ventre nez collé à l'ordi, partageant les écouteurs, concentrés sur les subtilités de la lutte entre sénateurs, chevaliers et plèbe. La vache. Dans ces conditions, notre empressement commun à trouver la saison 2 (en doublé et sous titré, faut pas pousser non plus) témoigne de la grande qualité de la série.

jerphagnon Evidemment, mon ignorance, en plus de me faire honte parce que je suis censée avoir étudié ça, n'aidait pas  à la compréhension des enjeux. Devant les rayonnages de la librairie, je me suis souvenue d'un nom bizarre lu dans un article laudateur de l'histoire. Jerphagnon. Le volume est suffisemment épais pour promettre plus qu'un petit guide historique, assez compact pour en venir à bout, un bon point. Aux première lignes j'apprécie, le mec sait écrire. Vraiment bien. Au bout de la page, je me marre. Vraiment. Un vrai talent comique. Le prof selon mon coeur: synthétique, clair, pourchassant l'anachronisme mais n'hésitant pas à établir des analogies avec l'époque contemporaine afin de mieux faire comprendre.

Le bonheur.

J'aurais jamais cru ça d'un ouvrage de romaine.

Maintenant, je suggère à M. Jerphagnon d'éclairer mon ignorance en se penchant sur
- une histoire de la Révolution française et de l'Empire
- une histoire de l'Afrique
- une histoire du monde grec antique
- une histoire de l'Amérique latine fin XVIII°-début XX°
- une histoire des Balkans XX°-XXI°
- une introduction à la philosophie pour les réfractaires jerphagnon_sages

Pis je vais chercher un peu, mais je dois bien avoir plein d'idées de périodes particulièrement pas fun sur lesquelles j'aimerais bien trouver le même genre d'ouvrage. Drôles, surtout.

En attendant, je me suis mise à la philosophie antique (si! moi!):

Posté par dojam à 13:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 26 août 2008

NPAL

Certaines partent en vacances avec leur PAL. Soit Pile A Lire. De bouquins, hein, y'a pas assez à lire sur une alcaline AAA, même sur une grosse rechargeable.

Comme je suis trèèèèèès organisée, et que j'ai circulé en train avec deux jeunes enfants et une valise pour les trois, et mission de me démerder avec le tout, j'ai fait léger. Pas de PAL. Pas même un bouquin. Rien, nada.

Je trouve les livres là où ils sont, sur les étagères des maisons hôtes, et dans les librairies. Ca permet d'ailleurs parfois d'offrir aux libraires l'occasion de tours de force prouvant leur culture. Par exemple, il y a deux ans, je débarque dans une librairie : je ne connais pas le titre, ni l'éditeur, oublié le nom de l'auteur. Faciiiiiiiile! Mais je me souviens du prénom , Pierfrancesco, prénom lu avec le reste dans un portrait de Libé des derniers mois. Bon, facile, là, non? Non. C'était pas le bon prénom. Une libraire venait de se taper tous les Pierfrancesco d'Electre, et s'arrachait les cheveux quand elle demanda à un collègue, qui avait lu le même Libé que moi. A tout seigneur, tout honneur, il s'agissait de Piergiorgio Di Cara (Pidgi pour les intimes), l'âme à l'épaule, chez Métaillié, et c'était à la librairie Privat de Lorient.

di_cara

Très bon Di Cara, au demeurant. J'aime beaucoup de que je connais du polar italien en général, c'est à dire pas grand chose, Fois, Camillieri, Di Cara, donc.

Grand Chéri m'a rapporté un polar du supermarché, me voyant toute perdue sans rien à lire. Même les magazines, lus. J'aurais pu apprendre par coeur l'imagier des chevaliers de Petit Chéri.

Je n'avais jamais entendu parler de Giancarlo de Cataldo. Seule Anna Mouglalis en couverture me semblait familière. L'épaisseur (727 p.) de l'ouvrage était de bon augure, ainsi que les remerciements à Di Cara de l'auteur, comme lui de la partie. Pas flic, mais juge, pas sicilien mais romain.

cataldo

Grandeur et décadence d'une bande de truands romains, leur conquête de la Ville de 1977 à 1992. Leurs bien faibles adversaires, un juge et un flic. Je n'ai pas décroché. J'ai veillé. J'ai négligé mes Chéris divers et variés. Je me suis enfermée dans la chambre, lu en voiture (en même temps, vu la météo, c'était ce que j'avais de mieux à faire)! Je résume: lisez ça, c'est fantastique. Construction, écriture soutiennent l'intrigue dans une fluidité toute cinématographique, avec l'histoire italienne en toile de fond.

Voici d'ailleurs la BO du film, que je trouve assez fidèle à l'esprit du livre.

En creusant un peu, je vois que de Cataldo aussi est dans l'écurie Métaillié. Comme Liana Lévi, ce sont de bons découvreurs. Puis ils passent la main au Seuil pour toucher plus de monde en poche et en Points.

P.S.: les images sont toutes petites. Elles viennent de fnac.com. La prochaine fois, j'irai les prendre chez Amazon, mais là le courage me manque de les remplacer.

P.P.S.: il paraît que mon futur boss aime le polar. Je lui ai même cité di Cara en entretien. L'aura-t-il lu cet été?

Posté par dojam à 22:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 12 août 2008

Réfugiée dans un fast food offrant un accès wifi (y'a pas une crêperie dans le coin à offrir ce service???????????) illimité bien que ramant, j'actualise enfin.

Ce qui valait le silence de ce blog en juillet? Les vacances, pardi! Leur préparation, puis un accès limité au cybercafé du coin... Et puis des entretiens..

Car ce qui valait le calme de ce blog en juin? Ma recherche d'un job. Avec Grand Chéri, nous avions décidé que je commencerais la première, du côté de chez nous, et dans la région d'origine de chacun.

Ce fut chose faite en trois semaines, à peu de choses près, entre la parution de l'annnonce et la lettre d'embauche, près de ...Mamamanàmoi.

Bouleversements en vue. En plus, je m'ennuie tellement d'une vie professionnelle (surtout nouvelle, intéressante et gratifiante, rêvons un peu) que je commencerai vite. Et puis il y a des impératifs comme la rentrée scolaire, la recherche d'une nounou, toutes choses qu'on fait moins facilement en cours d'année.

Regrets (un peu quand même) de notre vie, de notre chez nous (même si nous somme adeptes du "no deco"), des amis, des pique-niques, des déjeuners de filles, de notre ville où on faisait tout à pied...

Un temporaire qui ne durera pas trop, j'espère, je pose mes valises chez Mamamanàmoi, avec mes enfants sous le bras, et Grand Chéri nous rejoint les week ends et cherche ze job. Y'avait pour moi, y'a pas de raison qu'il n'y ait pas pour lui.

Merci pour tout votre accompagnement pendant ces moments pas toujours faciles, aide, présence, petits mots. C'est pas fini, alors gardez nous dans vos pensées.

Je cède l'ordinateur à Grand Chéri pour que lui aussi puisse relever ses mails.

Promis, j'essaie de ne pas trop tarder pour le prochain billet.

Posté par dojam à 19:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

mardi 8 juillet 2008

Taxi Driver

C'était la veille de ses trois mois....

toucan

J'aime en particulier sa relation avec le toucan

talkin_to_me

You're talking to me?

Posté par dojam à 15:13 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


dimanche 6 juillet 2008

Sunday Shooting

Y'en a pas que pour Mini Chérie. Y'a des moments où j'arrive à être seule avec mon Grand, Petit Chéri quoi...

Et comme j'ai un téléphone avec une optique Carl Zeiss (c'est ma deuxième. La première est sur un 6x6 de l'entre-deux-guerres...), 5 mega pixel (mais ne fait pas le café, c'est bien dommage...), on s'amuse...

009

005

012

015

020

A part ça, je n'ai toujours pas plus de neurones, heureusement que j'ai mes gosses à prendre en photo, ça me donne l'impression de sortir du billet. Mais rédiger? Que nenni! Pourtant parfois il arrive qu'une idée traverse mon cerveau. Mais je dispose rarement de quelques minutes disponibles pour la capturer. 

Posté par dojam à 09:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mardi 1 juillet 2008

Il est des moments d'éclaircie.

Après des heures sombres.

Compter les amitiés, profiter des rencontres, vivre de douces heures dans le cocon tissé.

Il est des moments d'éclaircie que je savoure, et dont je suis reconnaissante.

Et des nouveautés qui donnent le vertige.

Posté par dojam à 13:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Swing

Faut qu'ça swingue!

Trois mois! Déjà trois mois!

trois mois! Des "Aheu!" bien affirmés, des sourires lors qu'elle nous reconnait, et surtout, elle bouge!

Bien le transat ou le cosy, ça balance!

cosy

Bien aussi la maisonnette avec les bidules qui pendouillent!

maison

Et oui, vous devinez bien, à l'origine elle était à la verticale des pendouillis suscités.

Vous devinez bien, à l'origine elle était à la verticale des bidouilles pendouillantes...

Mais parfois la force invincible de la sieste s'abat sur elle

la_force_invincible

Posté par dojam à 11:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

vendredi 27 juin 2008

les petits papiers...

Branle bas de combas! Que faire quand on déjeune avec une amie dont l'anniversaire est tombé peut avant? Un cadeau surprise! Surprise pour elle, mais surtout pour moi, un peu débordée ces temps ci par le méchant monde extérieur.

Je pense à ces perles de papier vues chez une blogueuse dont le site m'échappe, je ne connais que ça, mais je plaide non coupable vicitme d'un bon rhume. Vous allez m'aider: elle vit aux USA,au Canada a des doigts d'or, lance des contests de photo... Là, vous voyez, bien sûr! Aidez moi à faire le lien. - 'tain, vous me décevez, j'ai retrouvé toute seule! Je les avais réalisées en accompagnant une envie de peinture de Petit Chéri. Hop, un fil...

27062008170

... hop, une boîte en carton, , hop une feuille de papier, hop un coup de vernis colle en bombe toutes fournitures que j'avais en stock depuis un bail, sans oser les utiliser...

27062008171

... et hop un petit ensemble présentable! Ou alors mon amie est trèèèèèèèèèèèèèès polie!

collier_port_

Elle qui n'avait rien reçu pour la fête des mères! Ca vaut bien un collier de nouilles, non?

Posté par dojam à 17:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 20 juin 2008

Scato

Tout fout le camp, ma bonne dame, et vous lecteurs, lectrices, vous vous lassez... je mets une photo de Mini Chérie et personne ne s'ébaubit dans l'heure. Je suis déçue déçue déçue...

Attendez d'entendre la dernière aventure de ma fille. Nous rendions visite pour apporter l'or, la myrrhe et l'encens à un tout petit garçon, futur orfèvre, ministre des finances, ou encore contrôleur de gestion, selon l'influence de son saint patron...

Nous déjeunons. Mini Chérie cague. Mère indigne, je décide de finir le tiramisu et de me gaver les cellules olfactives de cacao avant de plonger dans la couche.

Mère indigne, je fus punie. Saisissant ma fille, je vois de magnifiques tâches sur le transat clair, qui était propre, vraiment propre avant. Squattage de table à langer, de la merde partout déborde de la couche, imbibant les vêtements, la couvrant de l'épaule aux pieds. nous avons fini dans la baignoire, il n'y avait que ça pour la nettoyer. Quand on m'invite à déjeuner, je laisse des serviettes imbibées de merde chez les gens... souvenir odorant et pégueux.

Curieusement, depuis trois ans et demi, j'ai développé un humour très pipi-caca-popo, mais ça permet de survivre au quotidien.

En matière d'or, etc etc... je n'avais en fait qu'un Doudoudetravers, un lange brodé et un coussin deporteoud'ailleurs. Le concept du Doudoudetravers est simple. C'est un truc, que quand je coupe c'est carré, quand j'épingle c'est carré, et quand je couds, ça fronce, ça glisse, enfin c'est pus carré et c'est pas rond non plus.

IMG_4541
IMG_4542

A part ça, le jeune homme est mimi comme tout, mais je ne vous le montre pas avant d'avoir eu le feu vert de la maman.

Il m'a fait réaliser à quel point Mini Chérie n'est plus ce tout petit nouveau-né, ce petit mammifère blotti dans le cou de sa mère, reniflant les yeux fermés. Elle s'est dépliée, remplie, elle grandit...

A la cinquantième personne qui me disait "Profitez en bien, ça change tellement vite", j'avoue qu'il m'est venu des envies de meurtres. Et je voudrais que ma Puce ne grandisse surtout pas trop vite. 

IMG_4544

Posté par dojam à 21:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]